Circle Green Decoration

Comment améliorer mes performances énergétiques?

Dans cet article nous vous donnons quelques trucs et astuces.

Contactez nos experts pour plus de renseignements.

Performances énergétiques

Comment améliorer mes performances énergétiques ?

1. Introduction

Pour un Facility Manager ou encore un Responsable Energie, il n’est pas toujours simple de pouvoir donner une priorité à ses actions d’efficacité énergétique. Face à une multitude de solutions et des discours parfois contradictoires, comment savoir quelles sont en pratique les meilleures options d’économies d’énergie qui s’offrent à une entreprise ou à un gestionnaire de bâtiments ?

En effet, dans une entreprise ou un bâtiment, les usages énergétiques sont divers : éclairage, chauffage, refroidissement, air comprimé, vapeur, etc.

L’optimisation énergétique est donc par défaut un enjeux multi techniques. C’est pourquoi il est complexe de mettre en place un plan d’action énergétique pertinent et global, et qui prend en compte l’ensemble des aspects de l’entreprise ou du bâtiment.

2. Les grands principes

Retenons néanmoins les principes suivants :

  • Mesurer, c’est savoir. Pour savoir sur quel(s) usage(s) énergétique(s) travailler en premier, il faut pouvoir quantifier la consommation de ses usages. C’est le rôle du bilan énergétique.
  • Une installation qui fonctionne n’est pas forcément une installation optimisée. La maintenance a un rôle majeur dans l’optimisation de l’efficience énergétique des installations techniques.
  • La régulation regorge généralement d’axes d’améliorations importants à relativement faible coût. Mais c’est la mesure qui permet de visualiser et de quantifier les axes d’amélioration.
  • Les machines tournantes, en l’occurrence les pompes ou ventilateurs fonctionnant en circuit fermé, présentent des leviers d’amélioration substantielles lorsque leur régulation est optimisée.
  • Les technologies d’éclairage se sont fortement démocratisées ces dernières années. Les performances des LEDs et leur durée de vie en font une option de premier choix. Les systèmes de contrôle et de commande et de communication sans fil ouvrent des possibilités énergétiques et financières très intéressantes.
  • Une tuyauterie à plus de 60°C chauffée plus de 4000 heures par an devrait toujours être (bien) isolée. L’investissement est rentable et l’est d’autant plus que les tuyauteries sont à haute température ou chauffées un grand nombre d’heures par an.
  • Optimiser les systèmes de ventilation a souvent un double voir un triple impacts : il permet d’économiser l’électricité du ventilateur, mais également de limiter le volume d’air remplacé. Il en résulte des gains sur la consommation de chauffage et de climatisation le cas échéant.
  • L’air comprimé est généralement un des vecteurs énergétiques qui présentent des rendements médiocres et largement perfectibles. La proportion de l’air comprimé dans l’industrie reste toutefois rarement prépondérante par rapport aux autres usages et utilités (froid,…).
  • La vapeur coûte cher. D’une part pour des raisons énergétiques et d’autre part parce qu’elle nécessite un traitement et un appoint d’eau.
  • Privilégiez toujours des fluides thermiques ou frigorifiques à des niveaux de températures adaptés à l’utilisation.
  • La cogénération présente de belles opportunités lorsque les besoins d’eau chaude et d’électricité peuvent être combinés en suffisance au minimum 5000 heures par an. L’injection de biométhane dans le réseau de gaz permettra également, à termes, de valoriser de l’énergie renouvelable dans des cogénérations prévues pour du gaz naturel.
  • L’énergie solaire couvrira, un jour, la majeure partie de nos besoins. Aujourd’hui, son utilisation est une nécessité. Elle a néanmoins, à court terme, un impact important sur la gestion des réseaux électriques et sur la charge qui pèse sur la collectivité. Les communautés d’énergies renouvelables, la flexibilisation de la charge électrique ainsi que la mobilité électrique auront un rôle important à jouer pour les énergies renouvelables (électriques).

Les options sont multiples et la liste ci-dessus est loin d’être exhaustive. Chaque cas est unique et c’est notamment un des aspects qui rend l’optimisation énergétique difficile à déployer.

En prenant en considération les spécificités d’un bâtiment ou d’une entreprise, on parvient à dégager un plan d’action optimisé au niveau environnemental et économique.

3. Ce que nous pouvons faire pour vous

Depuis maintenant 10 ans Delpower aide les entreprises et pouvoirs publics à mettre en place des stratégies énergétiques ambitieuses. Vous souhaiteriez savoir quelles sont les options qui s’offrent à vous pour optimiser les performances énergétiques de votre entreprise ou votre bâtiment ?

> Prenez dès à présent contact avec l’un de nos experts énergétiques.